La Ville de Saint-Gabriel, la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon et le Centre sportif et culturel de Brandon (CSCB) sont heureux d’annoncer l’ouverture officielle du planchodrome.« Nous savons que l’attente a été longue, mais nous avons la preuve aujourd’hui que cela en valait vraiment la peine, mentionnent en cœur monsieur Gaétan Gravel, maire de la Ville de Saint-Gabriel et préfet de la MRC de d’Autray, de même que madame Nicole Bernèche, conseillère de la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon et membre du CA du CSCB. Ce planchodrome, nous le voulons accueillant, inclusif, propre et sécuritaire. Nous avons grandement confiance que ses utilisateurs sauront en faire un lieu de rassemblement et de plaisir pour tous », précisent-ils.

Ouverture festive

De l’animation, des concours, des cours de Skate gratuits et une démonstration faite par des professionnels de chez Atlas Proshop de Joliette ont entre autres pimenté l’événement.
Alexandre Éthier, qui a initié il y a quelques années déjà une pétition pour l’obtention du parc de planches à roulettes, a également pris la parole.

Capsule temporelle

Cette journée fut aussi l’occasion d’enterrer sur les lieux une capsule temporelle. En effet, des jeunes de 6e année de l’école primaire des Grands-Vents et de l’école secondaire Bermon se sont écrits une lettre à eux-mêmes qu’ils pourront relire dans 15 ans.

Faits saillants

On se rappellera que le parc de planches à roulettes est situé sur la partie gazonnée du terrain devant le CSCB. Il est constitué d’une structure de béton de 4 200 pieds carrés, d’un brumisateur et d’un abreuvoir. Quelques modules d’entraînement extérieur, des bancs et un support à vélo viennent également bonifier ces nouvelles installations. Cet investissement de 200 000 $ est financé à 60 % par le programme d’aide aux collectivités rurales de la MRC de d’Autray et à 40 % par la Ville de Saint-Gabriel et la municipalité de Saint-Gabriel-de-Brandon.

 

Source Patrice Jetté,

directeur des communications Ville de Saint-Gabriel

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *